Parc National Yasuni : laisser le pétrôle dans le sous sol

Publié le par Nunkui Biodiversité

L'objectif de la proposition est de résoudre de manière créative la menace que représente l'extraction du pétrole du projet ITT, localisé dans un lieu hautement vulnérable, le Parc National Yasuní, avec un effet positif sur la conservation de la biodiversité, la réduction des émissions de CO2 et le respect des droits des peuples indigènes et leur mode de vie.

Le Président de la République de l'Equateur, Rafael Correa, a déclaré que le meilleur choix pour le pays est de laisser le pétrole brut dans le sous-sol. Pour cela, il faudrait mobiliser la société nationale et internationale pour soutenir l'Etat Equatorien dans l'application de cette coûteuse décision nationale (60% des revenus de l'Etat provenant de l'exploitation pétrolière). L'objectif du gouvernement est de cumuler par ce moyen 50% des revenus qu'il obtiendrait par l'extraction du pétrole de ce projet.

La procédure consiste en l'émission de bons par l'Etat pour le pétrole qui restera "in situ", avec le double engagement de ne jamais extraire ce pétrole et de protéger le Parc National Yasuní.

Il est important de prendre en compte le fait que, en cas d'exploitation de l'ITT, l'Etat recevrait 350 millions de dollars pendant 10 ans à partir de la 6ème année, et ensuite cette somme diminuerait chaque année. On cherche à générer une alternative qui permette à l'Etat de percevoir 50% de ces revenus, sous forme d'une rente permanente.

Ces sommes seraient destinées à des activités qui libèreront le pays de la dépendance des exportations et importations, et qui consolideraient sa souveraineté alimentaire. 

Publié dans Projets Coups de Coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article